comment éviter les mauvaises odeurs dans les canalisations

Tout ce qu’il faut savoir pour éliminer les mauvaises odeurs dans les canalisations

Nous sommes nombreux à avoir été confronté a un moment ou à un autre à de désagréables odeurs qui émanent des canalisations. Bien souvent, c’est un bouchon qui s’est formé au niveau du siphon, qui en est responsable. Je vais aujourd’hui vous présenter des remèdes écologiques et en même temps très économiques qui vous permettront de venir à bout de ces mauvaises odeurs.

Par quoi sont provoquées ces mauvaises odeurs ?

Pour savoir comment se débarrasser des mauvaises odeurs, il est indispensable de comprendre d’où elles proviennent. Il faut savoir que l’utilisation de savons et de détergents favorise ces mauvaises odeurs car leurs agents chimiques adhèrent aux parois sous forme de graisse et en fermentant les mauvaises odeurs apparaissent. La seconde source de ces mauvaises odeurs est l’eau stagnante. Si de l’eau reste dans vos canalisations, bactéries et humidité s’installent, ce qui favorise ces odeurs. Enfin, il est bon à savoir que les restes d’aliments que vous évacuez par les canalisations sont à l’origine de la majeure partie des mauvaises odeurs. L’utilisation d’un filtre vous permettrait d’éviter le passage des aliments dans les canalisations.

L’importance du siphon

Si vos canalisations sont déjà envahies par les mauvaises odeurs, votre premier geste devra être de démonter le siphon. Situé vous votre évier, votre lavabo ou encore votre baignoire, il est rempli d’une petite quantité d’eau qui doit faire barrage aux mauvaises odeurs. Mais surtout, il permet de récupérer les déchets, ce qui vous permet de les retirer régulièrement et vous épargner ainsi la prolifération de mauvaises odeurs.

Pour démonter votre siphon, placez une bassine en dessous et dévissez-le. Pour ne pas abîmer la tuyauterie, maintenez d’une main la partie haute de la canalisation. Prenez garde également de ne pas abîmer les joints ce qui endommagerait l’étanchéité. Videz votre siphon puis nettoyez-le puis vous pouvez le remonter.

Astuce 1 : le vinaigre blanc

Le vinaigre blanc détartre et dégraisse et est efficace contre les microbes et les mauvaises odeurs. En prévention, une fois par semaine, versez la moitié d’un verre de vinaigre blanc dans votre évier. Laissez agir quelques minutes et faites couler de l’eau durant 2 à 3 minutes pour rincer.

Astuce 2 : le vinaigre blanc et le bicarbonate de soude

Mélangez un demi-verre de bicarbonate de soude, avec un verre de vinaigre blanc et un demi-litre d’eau chaude. Commencez par faire chauffer l’eau et juste avant qu’elle n’arrive à ébullition, versez le vinaigre et remuez. Pendant que vous prépare ce mélange, versez le bicarbonate de soude dans les canalisations. Versez ensuite le mélange. Une réaction effervescente aura alors lieu. Dans l’idéal, laissez le mélange agir toute une nuit.

Vous pouvez répéter cette opération chaque semaine.

Astuce 3 : le marc de café

Le marc de café dans les canalisations a pour effet de détruire les impuretés ce qui réduit grandement les risques de voir les mauvaises odeurs apparaître. En revanche, n’en mettez pas plus d’une fois par semaine car trop de marc de café pourrait boucher les canalisations.

Vous savez maintenant tout ce qu’il faut pour ne plus être incommodé par l’apparition de mauvaises odeurs dans vos canalisations. Et mes solutions sont totalement naturelles et peu onéreuses !

colmatage fuite d'eau

Comment faire un colmatage de fuite d’eau ?

Un de vos robinets goûte ? L’eau qui s’en écoule est gaspillée et cela augmente inutilement votre facture d’eau. Le problème est que vous ne savez pas réparer une fuite d’eau ? En attendant que le plombier arrive ne laissez pas l’eau couler inutilement. Faites un colmatage de fuite d’eau. Je vous explique ici comment vous devez procéder.

Voici la liste des outils qu’il vous faut :

  • un chiffon
  • des gants
  • de la toile éméri
  • du mastic
  • de l’alcool à 90 °
  • un cutter
  • un sèche-cheveux

Ensuite, préparez la surface à travailler.

Comme avant toute intervention en plomberie, coupez l’eau. Puis pour préparer la surface, munissez-vous d’un chiffon qui va vous permettre de sécher la canalisation. Poursuivez en ponçant la canalisation avec de la toile éméri. Elle va devenir ainsi rugueuse ce qui lui permet de mieux accrocher. Terminez en dégraissant la canalisation si c’est nécessaire. Pour cela, utilisez de l’alcool à 90 °.

Après, passez à la préparation du mastic

Lors de l’achat de votre mastic, vous avez pu l’acheter en bâton ou en tube.

Pour préparer le mastic en tube, il faut le découper en rondelles. Quant au mastic en bâton, il faut le découper au cutter. Dans les deux cas, il faut découper dans les mêmes proportions la résine et un durcisseur. Prenez les deux et malaxez-les dans votre main jusqu’à ce que vous parveniez à obtenir une pâte homogène. Lorsque c’est le cas, le mastic est prêt à l’achat.

Enfin, colmatez la fuite

Selon le type de fuite à laquelle vous êtes confronté, faites un cordon de mastic ou un bouchon. Pour que le mastic adhère bien, il faut bien le presser et l’humidifier avec votre doigt. Il faut maintenant qu’il sèche. Pour accélérer le temps de séchage, vous pouvez utiliser un sèche-cheveux.

Votre canalisation peut ainsi attendre l’arrivée du plombier qui va la réparer ou la remplacer. Vous aurez limité le gaspillage d’eau.

se débarrasser des dépôts de calcaire

Comment retirer toute trace de calcaire de vos appareils sanitaires ?

Avec le contact de l’eau, il n’est pas rare de voir des traces de calcaire sur votre lavabo, votre douche ou encore votre baignoire. Si ce calcaire n’a pas de mauvaise incidence sur votre santé, il n’est pas esthétique et s’il se met dans les canalisations, il peut empêcher l’eau de circuler correctement et vous aurez donc un moins bon débit. Alors pour ne pas en arriver là, voici plusieurs méthodes pour vous débarrasser de ces dépôts de calcaire.

Pour les traces légères

Le vinaigre blanc, produit totalement naturel, est ce qu’il y a de mieux pour éliminer toutes les traces de calcaire qui se sont posés sur vos appareils sanitaires. Dans un vaporisateur, mélangez de l’eau et du vinaigre blanc en quantités égales. Puis, vaporisez généreusement toutes les taches de calcaire que vous voyez. Ce mélange peut être utilisé sur toutes les surfaces à l’exception du bois. Laissez agir quelques instants et rincez le vinaigre à l’aide d’une serviette. Vous allez constater avec plaisir que les dépôts de calcaire ne sont plus présents. Puis rincez en utilisant un chiffon sec et propre. Faites bien attention à ce que votre chiffon soit bien sec, sinon cela donnera lieu à d’autres traces de calcaire.

Profitez de l’occasion pour nettoyer vos robinets et vos pommeaux de douche avec cette solution. Je vous recommande d’ailleurs de régulièrement démonter vos robinets et de faire tremper les embouts dans du vinaigre pour les délester du calcaire.

Pour les taches tenaces

Si le mélange précédent n’a pas suffit pour retirer toutes les taches de calcaire, commencez par laisser le vinaigre agir plus longtemps pour qu’il entre en profondeur dans le calcaire et le décolle. Puis, utilisez une brosse pour éliminer les dépôts plus épais.

Si ce n’est toujours pas suffisant, préparez alors une pâte composée de vinaigre et de bicarbonate de soude. Appliquez la pâte sur la tache à éliminer et laissez agir durant 10 minutes. Retirez ensuite la pâte avec de l’essuie-tout et rincez avec de l’eau. Séchez ensuite la zone travaillée à l’aide d’un chiffon propre. Vous pouvez répéter l’opération plusieurs fois si c’est nécessaire.

L’acide chlorhydrique est également efficace contre les dépôts de calcaire tenaces mais c’est un produit corrosif qu’il faut utiliser avec parcimonie et précaution.

Comment éviter les traces de calcaire ?

Maintenant que vous êtes parvenu à vous débarrasser des dépôts de calcaire, il serait dommage de les laisser s’installer de nouveau. Alors prenez l’habitude de nettoyer vos surfaces éclaboussées par l’eau. Utilisez une serviette sèche pour éliminer les dépôts minéraux avant qu’ils aient le temps de sécher, cela évitera qu’il ne forme des dépôts de calcaire.

De plus, vous pouvez utiliser un adoucisseur d’eau qui éviteront l’accumulation des dépôts de calcaire car ils rendront votre eau moins dure.

probleme-pression-eau

Un problème de pression d’eau chaude ?

En prenant votre douche, vous avez eu la désagréable surprise de voir que votre eau manquait de pression ? Vous ignorez la raison pour laquelle vous manquez d’eau sur le réseau de distribution d’eau chaude ? Voici les principales causes qui expliquent ce phénomène et les solutions pour retrouver une pression d’eau normale.

Pour déterminer la cause du manque de pression d’eau chaude, quelques vérifications sont à faire. Tout d’abord, regardez si le manque de pression est sur l’eau froide comme sur l’eau chaude. De même, il peut être généralisé alors demandez à vos voisins ce qu’il en est pour eux avant de vous lancer dans des réparations inutiles. Si ce n’est pas le cas, cela peut être un défaut sur votre propre alimentation tel qu’une fuite entre le compteur et votre maison.

Si le manque de pression concerne uniquement votre eau chaude alors il y a deux cas de figure. Soit, le manque de pression ne concerne que l’un de vos robinets, soit il est généralisé. Si un seul de vos robinets est affecté, il y a trois solutions possibles :
– un colmatage du robinet au niveau du point de puisage
– un défaut de la cartouche du mitigeur
– une panne de régulation thermostatique sur le robinet mitigeur

Si le problème de pression d’eau chaude est présent sur tous les robinets alors le souci vient du chauffe-eau et notamment du départ de la distribution d’eau chaude. Il doit y avoir un bouchon de calcaire dans la cuve du chauffe-eau qui fait obstruction. Pour être sûr q’ils’agit bien d’un bouchon de calcaire, fermez les robinets et manœuvrez le robinet du groupe sécurité pour faire baisser la pression. Cette action doit déplacer le bouchon de calcaire. Rouvrez un robinet, la pression de l’eau doit être normale quelques instants et si elle baisse de nouveau c’est que le bouchon est retourné à sa place. Dans ce cas, il faudra donc vidanger la cuve du chauffe-eau.

Pour faire une vidange de cuve de chauffe-eau, commencez par fermer tous les robinets d’arrivée d’eau au niveau du chauffe-eau. Ensuite, manœuvrez la soupape du groupe de sécurité pour faire baisser la pression du ballon. Vous pouvez ensuite démonter les raccords mais au préalable mettez une cuvette en dessous. Et faites attention car l’eau qui va sortir sera très chaude. Il ne vous reste qu’à démonter la canalisation de départ d’eau chaude pour que le bouchon s’évacue. Vous pouvez ensuite procéder au raccordement en vérifiant que les joints sont en bon état et que le raccord diélectrique (un isolant électrique) est bien en place.

Après cette opération, vous devriez retrouver une pression normale de l’eau. Si le problème persiste ou que vous ne parvenez pas à en venir à bout, n’hésitez pas à faire appel à un plombier. Ce professionnel est formé pour résoudre tous les soucis que vous pouvez rencontrer avec l’eau.

reperer-une-fuite-deau

Comment repérer une fuite d’eau sans rien casser ?

 

Surpris par le montant de votre facture d’eau, vous pensez avoir une fuite d’eau ? Vous avez coupé tous vos robinets d’eau et le compteur continue à tourner ? Vous avez en effet une fuite d’eau. Si vous ne voyez rien c’est que votre fuite d’eau touche une canalisation enterrée. Rassurez-vous, il n’est pas indispensable de tout casser pour suivre vos canalisations jusqu’à ce que vous repériez l’origine de la fuite. Faites appel à un plombier, il est équipé et connaît toutes les techniques pour repérer une fuite d’eau sans rien casser.

La première chose à faire est de repérer le tracé de vos canalisations enterrées. Pour cela, le plombier utilise un appareil de détection électromagnétique. Cet appareil crée un champ magnétique . En le plaçant à l’une des extrémités d’un conduit, il vous permet ainsi d’en retracer le parcours. Une fois ce chemin de canalisations repéré, le plombier dispose de diverses techniques pour repérer la fuite d’eau :
– le micro amplifié : lorsque vous avez une fuite d’eau, celle-ci émet des vibrations. Le micro amplifié permet de repérer ces vibrations et indique au plombier la zone où se trouve la fuite et donc où il doit intervenir.
– le gaz traceur : le plombier commence par purger votre canalisation puis injecte dedans un gaz sous pression comme de l’hélium. Si le gaz remonte à la surface c’est qu’il y a une fuite. Le professionnel utilise un reniflard pour repérer ces remontées de gaz et donc localiser la fuite d’eau.
– l’inspection vidéo : le plombier est équipé d’une caméra vidéo qu’il introduit dans vos canalisations et qu’il dirige à distance. En visionnant les images sur son ordinateur, il peut voir avec précision où se trouve la fuite, il peut aussi vérifier l’état de vos canalisations afin de déterminer si elles peuvent être remplacées ou s’il faut envisager leur remplacement.
– la caméra thermique : le plombier peut également disposer d’un second type de caméra : la caméra thermique. Celle-ci s’attache à étudier les différences de température pour déterminer où se trouve la fuite d’eau.

Ce sont là les techniques les plus employées pour trouver une fuite d’eau sans rien casser. Une fois la fuite localisée, le plombier vous remettra une attestation de recherche de fuite que vous pourrez donner à votre assureur. Selon les termes de votre contrat, celle-ci pourra vous rembourser une partie du surplus dû à la fuite d’eau. Il procédera ensuite à sa réparation.

Si faire appel à un plombier représente un coût, cela vous évitera d’avoir à tout casser et tout reconstruire pour chercher la fuite d’eau par vous-même. De plus, son intervention rapide vous permettra de limiter les dégâts en stoppant rapidement l’écoulement intempestif de l’eau.

economiseur-deau

Comment installer un économiseur d’eau ?

 

Vous recherchez un moyen efficace de réduire votre facture d’eau ? Et cela, sans engager de gros travaux ? Connaissez-vous l’économiseur d’eau ?

 

L’économiseur d’eau également appelé mousseur est en fait un embout que vous fixez à la sortie de vos robinets. Il mélange un gaz sous pression à de l’eau. C’est grâce à ce procédé que vous consommez moins d’eau tout en conservant le même débit. Le coût d’un mousseur est très abordable (entre 3 et 15 € selon les modèles). Pour un investissement aussi maigre, vous pouvez réduire de moitié votre facture d’eau. Alors, il serait dommage de s’en priver. Vous ne savez pas comment installer un mousseur ? Je vous explique tout !

Au bout de votre robinet, il y a une petite bague qui maintient une grille en place. Celle-ci filtre les particules contenues dans l’eau. C’est cette grille que vous allez devoir remplacer par un économiseur d’eau.
Pour pouvoir le mettre en place, vous allez d’abord devoir acheter le bon modèle de mousseur. Pour cela, vous devez mesurer le diamètre de votre robinet. Il en existe de 3 tailles : 22, 24 ou 28 mm. Il faut également regarder si la bague de sortie de votre robinet est mâle ou femelle. N’hésitez pas à demander conseil à un professionnel avant d’acheter votre économiseur d’eau pour vous assurer d’avoir le bon modèle.
Ensuite, il faut dévisser la bague de votre robinet. Pour cela, il vous suffit de tenir le haut de votre robinet d’une main et de dévisser la bague avec votre autre main. Si la bague présente des difficultés à se dévisser, vous pouvez utiliser une pince multiprise pour vous faciliter la tâche. Dans ce cas, entourez la bague d’un chiffon afin de ne pas l’abîmer. Récupérez le joint et vérifiez son état, c’est peut-être l’occasion de le changer s’il commence à être usé.
Nettoyez ensuite la bague de votre robinet pour enlever tout le calcaire qui a pu s’installer dessus et qui réduit le débit de l’eau. Pour la nettoyer, faites-la tremper dans du vinaigre blanc jusqu’à ce que le tartre soit totalement dissout. Rincez votre bague à l’eau et retirez ce qui reste de tartre avec une brosse ou une éponge non abrasive. Si la tête de votre robinet est également pleine de calcaire, il faut la nettoyer aussi. Pour cela, versez du vinaigre blanc dans un petit sac plastique. Scotchez-le de façon à ce que la tête de robinet soit dans le vinaigre et laissez agir.
Vous pouvez maintenant installer le mousseur et le joint dans la bague du robinet. Conformez-vous bien à ce qu’indique la notice d’utilisation si vous ne voulez pas avoir la désagréable surprise de voir une fuite apparaître.
Il ne vous reste plus qu’à revisser la bague. Il n’est pas nécessaire de trop la serrer.

Et voilà, installer un économiseur d’eau n’a rien de compliqué et vous permet de réaliser de grosses économies !

 

Pour voir comment l’installation d’un économiseur d’eau se passe en image, voici une courte vidéo qui vous explique tout le déroulement de l’opération.

reduire-sa-facture-deau

Faites des économies en réduisant votre facture d’eau !

 

Le montant de votre facture d’eau a un trop gros impact sur votre budget ? Elle en a aussi un sur l’environnement et sur les réserves en eau qui s’épuisent chaque jour un peu plus. Il est donc temps de mettre fin au gaspillage. Comment ? Je vous explique tout !

Prenons le cas de votre salle de bains, c’est la pièce où il y a le plus de gaspillage d’eau alors qu’il est facile d’y remédier avec quelques aménagements et nouvelles habitudes. Pour faire la chasse au gaspillage, ne laissez couler l’eau que lorsque c’est nécessaire. Ainsi, lorsque vous vous lavez les mains, fermez l’eau pendant que vous le savonnez, de même pendant le rasage. Optez pour une douche plutôt que pour un bain. Ce sont 130 litres d’eau qui seront économisés.
Pour votre lave-linge, attendez qu’il soit bien plein pour mettre une tournée en route et n’hésitez pas à utiliser la touche Eco.
Pour vos toilettes, choisissez un modèle avec double commande. Ce type d’installation utilise entre 3 et 8 litres d’eau, là où des toilettes classiques en utilisent entre 10 et 12.
Par ailleurs, faites installer des réducteurs de débit sur vos robinets. Grâce à cela, vous passez à une consommation de 5 litres par minute au lieu de 15 litres par minute. Profitez de l’occasion pour demander à votre plombier d’installer également des mitigeurs thermostatiques. Vous réglerez ainsi la température de l’eau plus rapidement. Elle coulera donc moins longtemps.

Le second poste de dépense excessive d’eau, c’est la cuisine. Comme dans la salle de bain, ne laissez pas couler l’eau inutilement. Ainsi, si vous faites la vaisselle à la main, mettez de l’eau dans les deux bacs. Si vous n’en avez qu’un, allumez l’eau uniquement au moment du rinçage. Si vous possédez un lave-vaisselle, attendez qu’il soit bien plein avant de le mettre en route et utilisez la touche Eco ou Demi-charge. Ce sont là encore des dizaines de litres d’eau économisés.

Votre jardin est aussi un lieu où le gaspillage d’eau sévit. Pour arroser vos fleurs et votre jardin sans utiliser l’eau de votre robinet, pensez à installer un récupérateur d’eau de pluie. Utilisez un système d’arrosage dit goutte à goutte pour maîtriser la quantité d’eau utilisée et limiter son ruissellement. Le ruissellement minimum est d’ailleurs obtenu lorsqu’on arrose avec un arrosoir plutôt qu’un tuyau d’arrosage. Petite astuce : disposez du paillage sur vos massifs, non seulement cela évite la repousse des mauvaises herbes mais en plus le paillage retient l’humidité. Vous aurez donc moins souvent à arroser !
Et pour le lavage de votre voiture, faites-le en station ! Elles sont prévues pour cela et vous évite de souiller votre jardin avec les graisses et hydrocarbures. Et le lavage en station de nettoyage à haute pression utilise 3 fois moins d’eau que lorsque vous lavez votre voiture à la maison.

Mais tous ces efforts seront vains, si vous avez une fuite d’eau. Éteignez vos appareils sanitaires et si le compteur continue de tourner c’est qu’il y a une fuite d’eau. Si vous ne la voyez pas c’est qu’elle est probablement sur une canalisations enterrées. Pour pouvoir la localiser sans avoir à tout casser, faites appel à un plombier. Celui-ci possède un matériel adapté et dispose de plusieurs techniques pour situer une fuite d’eau sur une canalisation enterrée sans faire de casse. Et demandez-lui de la réparer que ce gaspillage de l’eau cesse au plus vite !

Des solutions non toxiques pour déboucher vos canalisations

Optez pour des solutions non toxiques pour déboucher vos canalisations !

 

Vu vos peu de connaissances en plomberie lorsque vos canalisations sont bouchées, vous utilisez les produits chimiques vendus en grande surface. Le souci c’est que ces produits sont parfois polluants, peuvent causer des brûlures et altèrent la qualité des eaux. Je ne peux donc que vous conseiller de ne pas les utiliser. Quelles sont les autres solutions me direz-vous ? Il existe de nombreuses solutions naturelles pour déboucher vos canalisations et simples d’utilisation, je vais vous les présenter ici.

Les remèdes de grands-mères pour désengorger efficacement vos canalisations :
L’eau bouillante : elle a l’avantage de diluer les graisses et les savons, elle peut donc être très efficace pour déboucher vos canalisations. Pour être efficace, l’eau chaude doit être en contact avec le bouchon, vous devez donc penser à retirer l’eau stagnante auparavant.
Le bicarbonate de soude : l’eau bouillante est le premier réflexe à avoir pour désobstruer une canalisation mais elle n’est pas toujours efficace. Dans ce cas, vous pouvez utiliser du bicarbonate de soude. Commencez par verser un verre de bicarbonate de soude dans votre évier ou votre lavabo puis deux tasses d’eau bouillante.
Si ce n’est pas efficace, vous pouvez remplacer le bicarbonate de soude par du vinaigre blanc. Le mélange du bicarbonate et du vinaigre provoquera des pétillements, ce sont eux qui éliminent les saletés et font disparaître le bouchon.
Le marc de café : versez votre marc à café dans votre évier ou votre lavabo et faites-le évacuer avec de l’eau chaude. Le marc de café empêche les graisses de s’agglomérer pour former des bouchons. Il a aussi l’avantage d’éviter les mauvaises odeurs.

Pour déboucher vos canalisations sans avoir recours aux produits toxiques, vous avez également des solutions mécaniques comme :
La ventouse : avec cet outil, l’eau stagnante effectue un mouvement de va-et-vient pour terminer par débloquer le bouchon qui pose problème. Attention, si votre installation a plusieurs ouvertures, il faut toutes les bouchers le temps de l’opération pour que l’action de la ventouse soit efficace sur le bouchon.
Le furet : c’est une longue tige souple avec des pointes au bout ou un goupillon, selon les modèles. À l’extrémité de la tige, il y a une manivelle pour faire circuler facilement le furet notamment à travers les coudes et chicanes. Le furet est enfoncé dans les canalisations jusqu’à ce qu’il éclate le bouchon.
Le nettoyeur haute pression : de l’eau est envoyée à haute pression dans les canalisations afin d’expulser le bouchon. Cette méthode est le dernier recours et est utilisée lorsque les autres sont inefficaces. Il permet de nettoyer les canalisations longues pouvant aller jusqu’à 100 mètres. Toutefois, généralement, il n’y a que les professionnels qui sont équipés de ce type de matériel. Si les autres méthodes se sont révélées inefficaces, vous devrez donc certainement vous résoudre à appeler un plombier.

Vous n’avez maintenant plus aucune raison d’utiliser les produits chimiques vendus en grandes surfaces pour déboucher vos canalisations. Les solutions naturelles sont tout aussi efficaces et vous permettent de préserver l’environnement et votre santé !

water-droplets-960187_640

Avoir des vitres impeccablement propres renvoie une bonne image de soi. Que vous soyez propriétaire d’une maison, locataire ou propriétaire d’un établissement, vos vitres sont le reflet de votre sérieux et de la manière dont vous vous soignez.

Le miracle du vinaigre blanc

Vous êtes fatigué de nettoyer vos vitres et de constater quelques minutes après qu’il y a déjà des traces ? Pensez au vinaigre blanc qui est un véritable remède naturel. Votre vitrier vient de réaliser une installation de vitres de fenêtres, une pose de verre blindée ou une pose de verre de sécurité antieffraction et vous vous apercevez qu’ils sont sales ? Allez dans votre cuisine et cherchez un vinaigre blanc. Voici comment faire : prenez un sceau et versez-y de l’eau froide et le vinaigre. Ajoutez un peu de liquide vaisselle pour parfumer la solution. De plus, l’eau et le liquide vaisselle combinés vont empêcher les actifs nettoyants de s’évaporer. Commencez ensuite à nettoyer les bords des vitres. Vous pouvez le faire avec une éponge. Traînez-vous un peu sur les tâches qui sont difficiles à enlever.

Les méthodes de nettoyage

Il n’est pas toujours facile de nettoyer des vitres.

Ill existe 2 types de nettoyage de vitres :

– Le nettoyage à la Française : Il s’agit ici d’utiliser une raclette et un chiffon. La règle c’est de parcourir la vitre de gauche à droite. Pour que les saletés incrustées soient parfaitement enlevées, il est nécessaire d’appuyer fort sur la raclette.

– Le nettoyage à l’Américaine : Dans un premier temps, il faut asperger la vitre de votre solution de nettoyage. Ensuite, prenez un chiffon et essuyez la vitre comme si vous dessiniez un « 8 » horizontal en commençant par le haut de la vitre. Descendez jusqu’en bas.