probleme-pression-eau

probleme-pression-eau Un problème de pression d’eau chaude ?

En prenant votre douche, vous avez eu la désagréable surprise de voir que votre eau manquait de pression ? Vous ignorez la raison pour laquelle vous manquez d’eau sur le réseau de distribution d’eau chaude ? Voici les principales causes qui expliquent ce phénomène et les solutions pour retrouver une pression d’eau normale.

Pour déterminer la cause du manque de pression d’eau chaude, quelques vérifications sont à faire. Tout d’abord, regardez si le manque de pression est sur l’eau froide comme sur l’eau chaude. De même, il peut être généralisé alors demandez à vos voisins ce qu’il en est pour eux avant de vous lancer dans des réparations inutiles. Si ce n’est pas le cas, cela peut être un défaut sur votre propre alimentation tel qu’une fuite entre le compteur et votre maison.

Si le manque de pression concerne uniquement votre eau chaude alors il y a deux cas de figure. Soit, le manque de pression ne concerne que l’un de vos robinets, soit il est généralisé. Si un seul de vos robinets est affecté, il y a trois solutions possibles :
– un colmatage du robinet au niveau du point de puisage
– un défaut de la cartouche du mitigeur
– une panne de régulation thermostatique sur le robinet mitigeur

Si le problème de pression d’eau chaude est présent sur tous les robinets alors le souci vient du chauffe-eau et notamment du départ de la distribution d’eau chaude. Il doit y avoir un bouchon de calcaire dans la cuve du chauffe-eau qui fait obstruction. Pour être sûr q’ils’agit bien d’un bouchon de calcaire, fermez les robinets et manœuvrez le robinet du groupe sécurité pour faire baisser la pression. Cette action doit déplacer le bouchon de calcaire. Rouvrez un robinet, la pression de l’eau doit être normale quelques instants et si elle baisse de nouveau c’est que le bouchon est retourné à sa place. Dans ce cas, il faudra donc vidanger la cuve du chauffe-eau.

Pour faire une vidange de cuve de chauffe-eau, commencez par fermer tous les robinets d’arrivée d’eau au niveau du chauffe-eau. Ensuite, manœuvrez la soupape du groupe de sécurité pour faire baisser la pression du ballon. Vous pouvez ensuite démonter les raccords mais au préalable mettez une cuvette en dessous. Et faites attention car l’eau qui va sortir sera très chaude. Il ne vous reste qu’à démonter la canalisation de départ d’eau chaude pour que le bouchon s’évacue. Vous pouvez ensuite procéder au raccordement en vérifiant que les joints sont en bon état et que le raccord diélectrique (un isolant électrique) est bien en place.

Après cette opération, vous devriez retrouver une pression normale de l’eau. Si le problème persiste ou que vous ne parvenez pas à en venir à bout, n’hésitez pas à faire appel à un plombier. Ce professionnel est formé pour résoudre tous les soucis que vous pouvez rencontrer avec l’eau.

reperer-une-fuite-deau

reperer-une-fuite-deau Comment repérer une fuite d’eau sans rien casser ?

 

Surpris par le montant de votre facture d’eau, vous pensez avoir une fuite d’eau ? Vous avez coupé tous vos robinets d’eau et le compteur continue à tourner ? Vous avez en effet une fuite d’eau. Si vous ne voyez rien c’est que votre fuite d’eau touche une canalisation enterrée. Rassurez-vous, il n’est pas indispensable de tout casser pour suivre vos canalisations jusqu’à ce que vous repériez l’origine de la fuite. Faites appel à un plombier, il est équipé et connaît toutes les techniques pour repérer une fuite d’eau sans rien casser.

La première chose à faire est de repérer le tracé de vos canalisations enterrées. Pour cela, le plombier utilise un appareil de détection électromagnétique. Cet appareil crée un champ magnétique . En le plaçant à l’une des extrémités d’un conduit, il vous permet ainsi d’en retracer le parcours. Une fois ce chemin de canalisations repéré, le plombier dispose de diverses techniques pour repérer la fuite d’eau :
– le micro amplifié : lorsque vous avez une fuite d’eau, celle-ci émet des vibrations. Le micro amplifié permet de repérer ces vibrations et indique au plombier la zone où se trouve la fuite et donc où il doit intervenir.
– le gaz traceur : le plombier commence par purger votre canalisation puis injecte dedans un gaz sous pression comme de l’hélium. Si le gaz remonte à la surface c’est qu’il y a une fuite. Le professionnel utilise un reniflard pour repérer ces remontées de gaz et donc localiser la fuite d’eau.
– l’inspection vidéo : le plombier est équipé d’une caméra vidéo qu’il introduit dans vos canalisations et qu’il dirige à distance. En visionnant les images sur son ordinateur, il peut voir avec précision où se trouve la fuite, il peut aussi vérifier l’état de vos canalisations afin de déterminer si elles peuvent être remplacées ou s’il faut envisager leur remplacement.
– la caméra thermique : le plombier peut également disposer d’un second type de caméra : la caméra thermique. Celle-ci s’attache à étudier les différences de température pour déterminer où se trouve la fuite d’eau.

Ce sont là les techniques les plus employées pour trouver une fuite d’eau sans rien casser. Une fois la fuite localisée, le plombier vous remettra une attestation de recherche de fuite que vous pourrez donner à votre assureur. Selon les termes de votre contrat, celle-ci pourra vous rembourser une partie du surplus dû à la fuite d’eau. Il procédera ensuite à sa réparation.

Si faire appel à un plombier représente un coût, cela vous évitera d’avoir à tout casser et tout reconstruire pour chercher la fuite d’eau par vous-même. De plus, son intervention rapide vous permettra de limiter les dégâts en stoppant rapidement l’écoulement intempestif de l’eau.

economiseur-deau

economiseur-deau Comment installer un économiseur d’eau ?

 

Vous recherchez un moyen efficace de réduire votre facture d’eau ? Et cela, sans engager de gros travaux ? Connaissez-vous l’économiseur d’eau ?

 

L’économiseur d’eau également appelé mousseur est en fait un embout que vous fixez à la sortie de vos robinets. Il mélange un gaz sous pression à de l’eau. C’est grâce à ce procédé que vous consommez moins d’eau tout en conservant le même débit. Le coût d’un mousseur est très abordable (entre 3 et 15 € selon les modèles). Pour un investissement aussi maigre, vous pouvez réduire de moitié votre facture d’eau. Alors, il serait dommage de s’en priver. Vous ne savez pas comment installer un mousseur ? Je vous explique tout !

Au bout de votre robinet, il y a une petite bague qui maintient une grille en place. Celle-ci filtre les particules contenues dans l’eau. C’est cette grille que vous allez devoir remplacer par un économiseur d’eau.
Pour pouvoir le mettre en place, vous allez d’abord devoir acheter le bon modèle de mousseur. Pour cela, vous devez mesurer le diamètre de votre robinet. Il en existe de 3 tailles : 22, 24 ou 28 mm. Il faut également regarder si la bague de sortie de votre robinet est mâle ou femelle. N’hésitez pas à demander conseil à un professionnel avant d’acheter votre économiseur d’eau pour vous assurer d’avoir le bon modèle.
Ensuite, il faut dévisser la bague de votre robinet. Pour cela, il vous suffit de tenir le haut de votre robinet d’une main et de dévisser la bague avec votre autre main. Si la bague présente des difficultés à se dévisser, vous pouvez utiliser une pince multiprise pour vous faciliter la tâche. Dans ce cas, entourez la bague d’un chiffon afin de ne pas l’abîmer. Récupérez le joint et vérifiez son état, c’est peut-être l’occasion de le changer s’il commence à être usé.
Nettoyez ensuite la bague de votre robinet pour enlever tout le calcaire qui a pu s’installer dessus et qui réduit le débit de l’eau. Pour la nettoyer, faites-la tremper dans du vinaigre blanc jusqu’à ce que le tartre soit totalement dissout. Rincez votre bague à l’eau et retirez ce qui reste de tartre avec une brosse ou une éponge non abrasive. Si la tête de votre robinet est également pleine de calcaire, il faut la nettoyer aussi. Pour cela, versez du vinaigre blanc dans un petit sac plastique. Scotchez-le de façon à ce que la tête de robinet soit dans le vinaigre et laissez agir.
Vous pouvez maintenant installer le mousseur et le joint dans la bague du robinet. Conformez-vous bien à ce qu’indique la notice d’utilisation si vous ne voulez pas avoir la désagréable surprise de voir une fuite apparaître.
Il ne vous reste plus qu’à revisser la bague. Il n’est pas nécessaire de trop la serrer.

Et voilà, installer un économiseur d’eau n’a rien de compliqué et vous permet de réaliser de grosses économies !

 

Pour voir comment l’installation d’un économiseur d’eau se passe en image, voici une courte vidéo qui vous explique tout le déroulement de l’opération.

reduire-sa-facture-deau

reduire-sa-facture-deauFaites des économies en réduisant votre facture d’eau !

 

Le montant de votre facture d’eau a un trop gros impact sur votre budget ? Elle en a aussi un sur l’environnement et sur les réserves en eau qui s’épuisent chaque jour un peu plus. Il est donc temps de mettre fin au gaspillage. Comment ? Je vous explique tout !

Prenons le cas de votre salle de bains, c’est la pièce où il y a le plus de gaspillage d’eau alors qu’il est facile d’y remédier avec quelques aménagements et nouvelles habitudes. Pour faire la chasse au gaspillage, ne laissez couler l’eau que lorsque c’est nécessaire. Ainsi, lorsque vous vous lavez les mains, fermez l’eau pendant que vous le savonnez, de même pendant le rasage. Optez pour une douche plutôt que pour un bain. Ce sont 130 litres d’eau qui seront économisés.
Pour votre lave-linge, attendez qu’il soit bien plein pour mettre une tournée en route et n’hésitez pas à utiliser la touche Eco.
Pour vos toilettes, choisissez un modèle avec double commande. Ce type d’installation utilise entre 3 et 8 litres d’eau, là où des toilettes classiques en utilisent entre 10 et 12.
Par ailleurs, faites installer des réducteurs de débit sur vos robinets. Grâce à cela, vous passez à une consommation de 5 litres par minute au lieu de 15 litres par minute. Profitez de l’occasion pour demander à votre plombier d’installer également des mitigeurs thermostatiques. Vous réglerez ainsi la température de l’eau plus rapidement. Elle coulera donc moins longtemps.

Le second poste de dépense excessive d’eau, c’est la cuisine. Comme dans la salle de bain, ne laissez pas couler l’eau inutilement. Ainsi, si vous faites la vaisselle à la main, mettez de l’eau dans les deux bacs. Si vous n’en avez qu’un, allumez l’eau uniquement au moment du rinçage. Si vous possédez un lave-vaisselle, attendez qu’il soit bien plein avant de le mettre en route et utilisez la touche Eco ou Demi-charge. Ce sont là encore des dizaines de litres d’eau économisés.

Votre jardin est aussi un lieu où le gaspillage d’eau sévit. Pour arroser vos fleurs et votre jardin sans utiliser l’eau de votre robinet, pensez à installer un récupérateur d’eau de pluie. Utilisez un système d’arrosage dit goutte à goutte pour maîtriser la quantité d’eau utilisée et limiter son ruissellement. Le ruissellement minimum est d’ailleurs obtenu lorsqu’on arrose avec un arrosoir plutôt qu’un tuyau d’arrosage. Petite astuce : disposez du paillage sur vos massifs, non seulement cela évite la repousse des mauvaises herbes mais en plus le paillage retient l’humidité. Vous aurez donc moins souvent à arroser !
Et pour le lavage de votre voiture, faites-le en station ! Elles sont prévues pour cela et vous évite de souiller votre jardin avec les graisses et hydrocarbures. Et le lavage en station de nettoyage à haute pression utilise 3 fois moins d’eau que lorsque vous lavez votre voiture à la maison.

Mais tous ces efforts seront vains, si vous avez une fuite d’eau. Éteignez vos appareils sanitaires et si le compteur continue de tourner c’est qu’il y a une fuite d’eau. Si vous ne la voyez pas c’est qu’elle est probablement sur une canalisations enterrées. Pour pouvoir la localiser sans avoir à tout casser, faites appel à un plombier. Celui-ci possède un matériel adapté et dispose de plusieurs techniques pour situer une fuite d’eau sur une canalisation enterrée sans faire de casse. Et demandez-lui de la réparer que ce gaspillage de l’eau cesse au plus vite !

Des solutions non toxiques pour déboucher vos canalisations

Des solutions non toxiques pour déboucher vos canalisationsOptez pour des solutions non toxiques pour déboucher vos canalisations !

Vu vos peu de connaissances en plomberie lorsque vos canalisations sont bouchées, vous utilisez les produits chimiques vendus en grande surface. Le souci c’est que ces produits sont parfois polluants, peuvent causer des brûlures et altèrent la qualité des eaux. Je ne peux donc que vous conseiller de ne pas les utiliser. Quelles sont les autres solutions me direz-vous ? Il existe de nombreuses solutions naturelles pour déboucher vos canalisations et simples d’utilisation, je vais vous les présenter ici.

Les remèdes de grands-mères pour désengorger efficacement vos canalisations :
L’eau bouillante : elle a l’avantage de diluer les graisses et les savons, elle peut donc être très efficace pour déboucher vos canalisations. Pour être efficace, l’eau chaude doit être en contact avec le bouchon, vous devez donc penser à retirer l’eau stagnante auparavant.
Le bicarbonate de soude : l’eau bouillante est le premier réflexe à avoir pour désobstruer une canalisation mais elle n’est pas toujours efficace. Dans ce cas, vous pouvez utiliser du bicarbonate de soude. Commencez par verser un verre de bicarbonate de soude dans votre évier ou votre lavabo puis deux tasses d’eau bouillante.
Si ce n’est pas efficace, vous pouvez remplacer le bicarbonate de soude par du vinaigre blanc. Le mélange du bicarbonate et du vinaigre provoquera des pétillements, ce sont eux qui éliminent les saletés et font disparaître le bouchon.
Le marc de café : versez votre marc à café dans votre évier ou votre lavabo et faites-le évacuer avec de l’eau chaude. Le marc de café empêche les graisses de s’agglomérer pour former des bouchons. Il a aussi l’avantage d’éviter les mauvaises odeurs.

Pour déboucher vos canalisations sans avoir recours aux produits toxiques, vous avez également des solutions mécaniques comme :
La ventouse : avec cet outil, l’eau stagnante effectue un mouvement de va-et-vient pour terminer par débloquer le bouchon qui pose problème. Attention, si votre installation a plusieurs ouvertures, il faut toutes les bouchers le temps de l’opération pour que l’action de la ventouse soit efficace sur le bouchon.
Le furet : c’est une longue tige souple avec des pointes au bout ou un goupillon, selon les modèles. À l’extrémité de la tige, il y a une manivelle pour faire circuler facilement le furet notamment à travers les coudes et chicanes. Le furet est enfoncé dans les canalisations jusqu’à ce qu’il éclate le bouchon.
Le nettoyeur haute pression : de l’eau est envoyée à haute pression dans les canalisations afin d’expulser le bouchon. Cette méthode est le dernier recours et est utilisée lorsque les autres sont inefficaces. Il permet de nettoyer les canalisations longues pouvant aller jusqu’à 100 mètres. Toutefois, généralement, il n’y a que les professionnels qui sont équipés de ce type de matériel. Si les autres méthodes se sont révélées inefficaces, vous devrez donc certainement vous résoudre à appeler un plombier.

Vous n’avez maintenant plus aucune raison d’utiliser les produits chimiques vendus en grandes surfaces pour déboucher vos canalisations. Les solutions naturelles sont tout aussi efficaces et vous permettent de préserver l’environnement et votre santé !

water-droplets-960187_640

Avoir des vitres impeccablement propres renvoie une bonne image de soi. Que vous soyez propriétaire d’une maison, locataire ou propriétaire d’un établissement, vos vitres sont le reflet de votre sérieux et de la manière dont vous vous soignez.

Le miracle du vinaigre blanc

Vous êtes fatigué de nettoyer vos vitres et de constater quelques minutes après qu’il y a déjà des traces ? Pensez au vinaigre blanc qui est un véritable remède naturel. Votre vitrier vient de réaliser une installation de vitres de fenêtres, une pose de verre blindée ou une pose de verre de sécurité antieffraction et vous vous apercevez qu’ils sont sales ? Allez dans votre cuisine et cherchez un vinaigre blanc. Voici comment faire : prenez un sceau et versez-y de l’eau froide et le vinaigre. Ajoutez un peu de liquide vaisselle pour parfumer la solution. De plus, l’eau et le liquide vaisselle combinés vont empêcher les actifs nettoyants de s’évaporer. Commencez ensuite à nettoyer les bords des vitres. Vous pouvez le faire avec une éponge. Traînez-vous un peu sur les tâches qui sont difficiles à enlever.

Les méthodes de nettoyage

Il n’est pas toujours facile de nettoyer des vitres.

Ill existe 2 types de nettoyage de vitres :

– Le nettoyage à la Française : Il s’agit ici d’utiliser une raclette et un chiffon. La règle c’est de parcourir la vitre de gauche à droite. Pour que les saletés incrustées soient parfaitement enlevées, il est nécessaire d’appuyer fort sur la raclette.

– Le nettoyage à l’Américaine : Dans un premier temps, il faut asperger la vitre de votre solution de nettoyage. Ensuite, prenez un chiffon et essuyez la vitre comme si vous dessiniez un « 8 » horizontal en commençant par le haut de la vitre. Descendez jusqu’en bas.

heating-717064_1280Dans le but de désembouer efficacement votre chaudière vous devez tout d’abord choisir la méthode la mieux adaptée à votre réseau de chauffage, votre installation et surtout qui répond le mieux à votre budget, puisque les frais de désembouage d’une chaudière sont assez élevés, surtout si vous optez pour un professionnel de désembouage pour nettoyer un plancher chauffant dans votre foyer ou si vous avez plusieurs équipements de chauffage, cela peut vous coûter cher.

Les avantages d’un désembouage efficace d’une chaudière

Un désembouage efficace de votre chaudière vous permettra non seulement de faire des économies sur les factures d’énergie mais aussi augmenter la performance votre système de chauffage qui sera plus efficace, tout en sachant que la durée de vie de votre installation sera plus longue, donc si vous faites une petite calcule vous serez gagnant, de ce fait vous pouvez choisir une de ces méthodes faciles et très efficace pour enlever surtout la boue dans votre réseau.

Utiliser une pompe de désembouage

C’est l’une des méthodes les plus efficaces et les plus utilisées pour désembouer une chaudière spécialement celles les plus anciennes, ainsi cette pompe fait circuler des produits chimiques et des acides notamment les produits inhibiteurs dans les tuyaux et qui permettent de vidanger le réseau de la boue et de la corrosion.

Une autre méthode appelée le désembouage Hydrodynamique permette aussi de nettoyer les chaudières en utilisant seulement de l’eau et de l’air sans produits chimiques en injectant de l’air à haute pression avec un compresseur sous forme de pompe.

Ces deux méthodes de désembouage doivent respecter quelques étapes pour avoir des meilleurs résultats, généralement vous allez trouver tous ces constructions dans les notices d’utilisation tout en sachant que cela demande généralement un jour ou deux de travail et un budget aux alentours de 400 euros, en louant bien sûr la pompe dans votre région puisque son prix dépasse largement les 1000 euros.

Vous pouvez aussi demander de l’aide à un plombier chauffagiste indépendant pour avoir des résultats plus efficients.

Désembouer votre chaudière avec un désemboueur

C’est un système très facile à installer et très économique par rapport aux autres méthodes de désembouage, il consiste tout simplement à clarifier l’eau de la boue en le purifiant d’une manier naturelle et permanente, d’où vous allez constater la différence après quelques semaines d’utilisation notamment dans la clarté de l’eau embouée, tout en sachant que prix reste beaucoup moins cher que les autres méthodes de désembouage puisque vous pouvez avoir un désemboueur à un prix inférieur à 200 euros, ce qui peut être la meilleure solution et la plus rentable pour désembouer votre chaudière.

Pour un désembouage de chaudière, faites appel à un professionnel. Je n’en recommande qu’un dans les Alpes Maritimes:
Help Riviera Services à Cannes
Site de Nice

Pour une bonne chaudière, voyez les différents fabricantes:

Saunier Duval

Viessmann

Frisquet